Le blog

Comment réussir un Plan De Mobilité Employeur ?

Quand on conduit tous les jours d’un point A à un point B, on a tendance à se mettre en mode automatique. Rouler fait trop souvent partie de ces gestes automatisés gérés par l’inconscient. Respirer l’air frais du matin, prendre le soleil ou avancer le nez au vent, regarder la ville, croiser le regard des passants, ça vous tente ? Ça tombe bien, le Plan de Mobilité Employeur peut y contribuer

Facilitez la mobilité douce de vos salariés

Comment réenchanter son quotidien grâce au vélo électrique

Le Plan de Mobilité d’Employeur ou PDME (anciennement dénommé Plan de Déplacements d’Entreprise – PDE) est désormais une obligation légale pour les entreprises de plus de 50 salariés (depuis le 1er janvier 2020). Alors autant en faire un atout !

Les objectifs de la loi sont clairs :

– Optimiser et augmenter l’efficacité des déplacements liés à l’activité de l’entreprise
– Réduire l’empreinte carbone de l’entreprise
– Diminuer les émissions de gaz à effet de serre et autres polluants atmosphériques
– Limiter la congestion des infrastructures et des moyens de transports (article L1214-8-2 du code des transports).

Et si vous réinventiez le quotidien de votre entreprise en troquant la voiture pour le vélo électrique ? Passons de l’idée à la solution.

Quels sont les objectifs de votre Plan De Mobilité Employeur ?

Chaque entreprise a son propre rythme et ses propres mouvements. Prenons l’exemple d’une agence immobilière. Ses agents circulent plutôt localement, font des repérages discrets, visitent des biens, organisent de nombreuses visites. Selon la saison et le moment de la journée, il leur arrive de souffrir de la circulation et des limites de parking. Ainsi, le Plan de mobilité employeur concerne non seulement le trajet domicile-travail mais également les déplacements fréquents pendant le temps de travail. Vous l’avez compris, chaque Plan doit être adapté à l’entreprise.

Diagnostic de l’accessibilité et de la mobilité des salariés

Selon les statistiques d’usage, le rayon généralement couvert par les déplacements en vélos électriques est de 12 km. Ainsi, selon la situation géographique de l’entreprise vous pouvez peut-être vous offrir le plaisir du vélo électrique. Où vivent vos salariés (zone urbaine, zone rurale, zone périurbaine) ? Et si vous enquêtiez sur leurs habitudes de déplacement ? Sur leurs attentes ? Pour quels types de trajets la mobilité douce serait-elle pertinente ? Bien connaître les usages de vos salariés permettra aussi, à terme, de les inspirer !

Bien ficeler votre projet en faveur de la mobilité douce

Pour implémenter votre projet, il s’agit de vous poser les bonnes questions.

  • Qui sera en charge de la mise en œuvre ?
  • Qui sera votre partenaire clé ?
  • Quels sont les délais envisagés ?
  • Quels outils de communication interne allez-vous mobiliser pour faire adhérer vos équipes ?
  • Quels seront les coûts (pour évaluer ensuite l’impact des mesures mises en place) ?

Créer un plan de communication interne

Les arguments de manquent pas ! Vous pouvez :
– valoriser les avantages d’une activité physique régulière sur la santé
– chiffrer les économies réalisées par les salariés (baisse des coûts de déplacement)
– mettre en valeur l’impact écologique et leur contribution.

Ensuite, il ne vous restera plus qu’à mettre en place un suivi pour mesurer les avantages à différents niveaux. Et pourquoi pas vous présenter, l’an prochain, à la Semaine de la mobilité européenne (et remporter un prix) !

Découvrir notre offre de leasing de vélos électriques pour les entreprises. Toutes les informations pour favoriser le vélotaf et la mobilité douce de vos collaborateurs : cliquez ici !

Téléchargez notre ebook

Ebook flotte de vélos électriques PME